La génétique des glycogénoses.

La Génétique.

Source : M. Le Professeur Manaranche
" Bulletin des Informations Scientifiques" n°33 & n°34
Service Scientifique de l'AFM.

- Pour le type Ia: le gène était identifié en 1995 et localisé sur le chromosome 17, en 17q21 et ses premières mutations découvertes. En 1996 a été mis au point le diagnostic prénatal pour le type la. Les trois autres sous-types : Ib, Ic et Id sont le résultat d'altérations des gènes qui codent pour des protéines de transport. Ceci conduit à des tableaux cliniques différents : les formes Ib et Ic sont accompagnées de modifications de la formule sanguine qui sont à l'origine des infections intestinales observées chez les malades atteints par ces formes particulières.

- Pour le type Ib : en 1998, des chercheurs américains en collaboration avec des chercheurs israéliens ont par ailleurs localisé le gène de la forme Ib, aussi sur le chromosome 11, en 11q23. Là aussi les marqueurs de Généthon ont été utilisés.Pour le type II : le gène a été séquencé en 1988 et plusieurs mutations décrites les années suivantes.

- Pour le type Ic : des chercheurs anglais viennent de localiser en 1998, en utilisant les marqueurs de Généthon, le gène responsable de la forme Ic sur le bras long du chromosome 11. Ceci est important car le diagnostic de cette forme était difficile, exigeant une biopsie du foie, le diagnostic prénatal étant impossible pour cette forme. On s'achemine donc maintenant vers un diagnostic moléculaire qui permettra un traitement plus adéquat et, à terme, vers une possibilité de diagnostic prénatal.

- Pour le type III : le gène a été séquencé en 1992 et la variabilité des défauts de l'enzyme entraînant une diversité d'expression a été bien étudiée dans les années récentes, aboutissant à caractériser des formes dont les atteintes sont plutôt hépatiques ou plutôt musculaires. Plusieurs publications en 1996 et 1997 ont décrit de nouvelles mutations.

- Pour le type IV : le gène a été séquencé en 1993 et plusieurs mutations décrites en 1996.

- Pour le type V : le gène était identifié en 1988 et plus récemment, en 1996, une carte génétique de la région 11q13 était publiée. L'étude en 1997 d'une famille druze permettait de préciser la relation entre une mutation et un phénotype particulier.

- Pour le type VI : le gène a été localisé sur le chromosome 14 en 1986 et une bonne connaissance du cDNA acquise. Le diagnostic de cette forme, rare et légère, est possible par un dosage de l'enzyme sur les cellules du sang

- Pour le type VII : décrit au Japon, (très rare en Europe) le gène était séquencé en 1991

- Pour le type VIII : dont le gène est localisé sur le chromosome X, des mutations ont été décrites en 1995 et 1996.

.

Type Nom Enzyme  Chromosome Organe
I Von Gierke Glucose 6-phosphatase 17q2l Foie et rein
 II Pompe a-1-4 glucosidase (ou malatase acide) 17q23 Tous organes
III Cori Amylo-1-6glucosidase lp2l Muscle, foie
IV Andersen Enzyme branchante 3 Foie et rate
V McArdle Myophosphorylase 11p13-qter Muscle
VI Hers Phosphorylase 14 Foie
VII Tarui Phosphofructokinase 12ql3 Muscle
VIII liée à l'X Phosphorylase kinase Xp22.2-p22.1 Foie